Tutoriel sur l'intégration de systèmes d'applications d'enregistrement avec IBM Blockchain

Ce tutoriel vidéo va vous apprendre comment les systèmes existants d'applications d'enregistrement peuvent être améliorés pour tirer parti de la sécurité et de la provenance des données d'IBM Blockchain.

Un espace de partage est disponible sur le forum. N'hésitez pas à partager vos avis. Commentez Donner une note  l'article (4.5)

Article lu   fois.

Les deux auteurs

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Introduction

Ce tutoriel vidéo va vous présenter de façon concrète l'intégration d'IBM Blockchain dans l'amélioration des systèmes d'enregistrement, avec z/OS Connect et ADDI. Il s'appuie sur un cas pratique d'une application de gestion de polices d'assurance automobile dans une entreprise qui vient d'intégrer un consortium exploitant l’IBM Blockchain.

II. Tutoriel vidéo


Comment IBM Blockchain aide à améliorer vos systèmes d'enregistrement ?


III. Résumé de la vidéo

Le tutoriel vidéo aborde, de façon pratique, l’intégration d’une application dans IBM Blockchain. C’est un cas pratique portant s'appuie sur une application de gestion de polices d'assurance automobile. L'entreprise qui utilise cette application vient d'intégrer un consortium qui exploite l’IBM Blockchain. Les défis présentés dans cette nouvelle intégration sont :

  • tirer profit de la nouvelle source de données ;
  • et mettre à jour les interfaces de l'application.

Pour l'intégration de l'application dans IBM Blockchain, les technologies utilisées sont Hyperledger Composer et Hyperledger Fabric. Ce tutoriel présente aussi toute la puissance de ces deux composants, cela pour adresser les besoins métier dans un écosystème Blockchain.

Image non disponible

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2018 IBM. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.