IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

IBM a enregistré un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux estimations
Son unité d'infrastructure gérée ayant souffert d'une baisse des commandes entraînant une baisse de 4% des actions

Le , par Sandra Coret

21PARTAGES

4  0 
L'unité de gestion d'infrastructure, à plus faible marge, fournit un support technique aux clients d'IBM et s'est réduite ces dernières années à mesure que les entreprises se tournaient vers le cloud, devenant ainsi un frein aux bénéfices de Big Blue.

"Comme nous avons publié la date d'entrée en vigueur de la scission de notre activité d'infrastructure gérée, nos clients ont interrompu toutes les nouvelles activités de projet à la fin du mois de septembre, ce qui a eu un impact sur nos résultats", a déclaré le directeur financier James Kavanaugh dans une interview.

Le chiffre d'affaires de l'unité de services technologiques mondiaux, qui abrite l'activité qui sera appelée Kyndryl après la scission, a baissé de 4,8 % pour atteindre 6,15 milliards de dollars au troisième trimestre clos le 30 septembre.

M. Kavanaugh a également indiqué que la demande a chuté dans le secteur des systèmes, qui abrite les ordinateurs centraux d'IBM, à mesure que la fin du cycle des produits approchait, ce qui a entraîné une baisse de 12 % des revenus de cette unité.

Les systèmes de stockage ont augmenté de 11 %.

Le ralentissement des activités traditionnelles a incité IBM, qui existe depuis 110 ans, à se concentrer sur le cloud hybride, un domaine dans lequel elle voit une opportunité de marché de 1 000 milliards de dollars, afin de stimuler la croissance et de mieux concurrencer Amazon.com Inc. et Microsoft Corp.

Le chiffre d'affaires de l'unité "cloud et logiciels cognitifs" a augmenté de 2,5 % pour atteindre 5,69 milliards de dollars, mais a manqué les estimations des analystes, qui tablaient sur 5,77 milliards de dollars, selon les données de Refinitiv.

La faiblesse des "secteurs supposés à forte croissance d'IBM est plus problématique" que le manque à gagner, a déclaré Moshe Katri, analyste de Wedbush.


Le chiffre d'affaires total a légèrement augmenté à 17,62 milliards de dollars, ce qui est inférieur aux attentes de 17,77 milliards de dollars.

Mais le chiffre d'affaires d'IBM, ajusté pour tenir compte de la scission de Kyndryl, a augmenté de 2,5 %, aidé en partie par une demande plus forte pour ses services de conseil de la part des entreprises qui numérisent leurs opérations pendant la pandémie de COVID-19.

IBM a gagné 2,52 dollars par action sur une base ajustée, en hausse de 1 % sur un an, contre des estimations de 2,50 dollars.

Les services technologiques mondiaux, ou GTS, ont affiché un revenu de 6,2 milliards de dollars, en baisse de 4,8 %. Les revenus des services commerciaux mondiaux (qui comprennent le conseil, la gestion des applications et les services de processus mondiaux) ont atteint 4,4 milliards de dollars, soit une hausse de 11,6 %.

Les revenus de Red Hat ont augmenté de 17 %.

"Nous avons à nouveau eu une solide génération de trésorerie pour le trimestre et sur l'année dernière, tout en maintenant un bilan solide et les liquidités nécessaires pour soutenir notre stratégie de cloud hybride et d'IA", a également déclaré James Kavanaugh.

"La composition de notre portefeuille après la séparation est orientée vers nos vecteurs de croissance, avec un flux de revenus récurrents de plus grande valeur et une forte génération de trésorerie, ce qui nous permet de continuer à investir dans l'entreprise et de fournir des rendements attrayants aux actionnaires."

En ce qui concerne les perspectives, Wall Street s'attend à ce qu'IBM publie un bénéfice non GAAP de 4,22 dollars par action pour un chiffre d'affaires de 20,7 milliards de dollars au quatrième trimestre.

IBM est en train de se séparer de son activité de services d'infrastructure gérés, Kyndryl. Une fois la scission achevée en novembre, chaque actionnaire d'IBM recevra 1 action KD pour 5 actions IBM qu'il détient et IBM conservera 19,9 % des actions en circulation de Kyndryl.

"Avec la séparation de Kyndryl au début du mois prochain, IBM franchit la prochaine étape de notre évolution en tant que société de cloud hybride et d'IA centrée sur les plateformes", a déclaré Arvind Krishna, président du conseil d'administration et directeur général d'IBM. "Nous continuons à progresser dans nos activités de logiciels et de conseil, qui représentent nos opportunités de croissance plus élevées. Grâce à notre concentration et à notre agilité accrues pour mieux servir les clients, nous sommes confiants dans la réalisation de nos objectifs à moyen terme, à savoir une croissance du chiffre d'affaires à un chiffre dans la moyenne et une forte génération de flux de trésorerie disponibles."

Source : IBM

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Quel est votre avis sur la séparation de l'unité Kyndryl ?

Voir aussi :

IBM prévoit de se séparer de 10 000 collaborateurs en Europe afin de se préparer à la scission de ses activités, et de réduire les coûts de ses unités de services à croissance lente

IBM affirme avoir conçu la première puce en 2 nm au monde, qui peut consommer 75 % d'énergie en moins que les processeurs en 7 nm pour les mêmes performances

AWS, la division cloud d'Amazon, pourrait à elle seule dépasser IBM en termes de revenus annuels, une fois qu'IBM se sera séparé de Kyndryl, sa branche d'infogérance

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !